UN PATRIMOINE BÂTI REMARQUABLE

 Vue des Toits du Clocher

De son passé, DONZY a conservé un patrimoine bâti remarquable.

De l’abbaye Notre Dame du Pré, en partie détruite au début du XIXème siècle, subsistent le portail, la tour Nord, quelques travées de la nef et des bas côtés. Le portail orné d’un tympan représente la Vierge en majesté, l’enfant Jésus sur ses genoux, l’ange Gabriel et le prophète Isaïe. C’est un des exemples les plus remarquables de la sculpture bourguignonne du XIIème siècle. Un moulage en plâtre du tympan fut préalablement exposé au musée des Monuments Français jusqu’à la fin des années 90. Suite à l’incendie du musée, un nouveau moulage en résine a pris place à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine au Palais de Chaillot.

La tour qui a perdu son couronnement date des XIIème et XIIIème siècles, de beaux chapiteaux à feuillage corinthien ou à entrelacs sont toujours visibles... Une vaste crypte subsisterait sous le cimetière.

A 100 mètres du logis du prieur (Fin XVème siècle), se trouve l’église paroissiale de Saint Martin du Pré (XIIème siècle) inscrite à l’inventaire des monuments historiques. Celle-ci compte de nombreuses pierres tombales des XVIème et XVIIème siècles dont les inscriptions concernent les maîtres de forge de la région ou encore  Françoise de la RIVIERE, Dame de FAVRAY et Dame d’Honneur à la Cour d’Henri IV, décédée en 1606.

Le bourg de DONZY a conservé de nombreuses maisons anciennes dont 2 maisons à pans de bois, datant du XVème siècle portant un écusson aux armes de la famille de la Rivière, l’ancien hôtel de la famille Frappier Saint Martin devenu Maison des Associations, ou encore l’ancienne auberge à l’enseigne de la Fleur de Lys.

Ce quartier du vieux DONZY est structuré autour de 2 édifices, le château des Barons de DONZY et l’église paroissiale Saint Carrad’Heuc.

Le château des Barons de DONZY fut détruit en 1170 par Louis VII puis reconstruit au XIIIème siècle. Il en reste une tour ronde, ancien donjon, un corps de logis du XIVème siècle et un portail.

Egalement détruite en 1170, l’église paroissiale Saint Carrad’Heuc fut reconstruite en 1180. Elle fut desservie jusqu’à la Révolution Française par un Collège de Chanoines. Incendiée en 1488, elle fut une nouvelle fois rebâtie au début du XVIème siècle en style flamboyant. Dévastée par les protestants en 1569, elle fut presque entièrement reconstruite à partir de 1839.

Vraisemblablement la fondation du moulin de Maupertuis remonte au milieu du XIVe siècle par les chanoines de Saint Carad'heuc. Il est mentionné dans un acte des Titres de Nevers en 1390. Il traversera les siècles comme moulin à farine jusqu'à la fin de son activité en 1961. A signaler un épisode marquant de son histoire durant l'hiver 1788-1789. Ce dernier fut si rigoureux que le Nohain gela, et les édiles municipaux votèrent des crédits pour payer des hommes de journée afin de casser les glaces du bief et permettre le fonctionnement du moulin. Cette décision permis à la population de cette époque ou la base de l'alimentation était le pain et déjà perturbée par des problèmes économiques, de ne pas manquer de farine. Depuis la fin des années 1980, Maupertuis a été transformé en écomusée de la meunerie.

Notre Dame du Pré

 

            Abbaye Notre Dame du Pré                                   Chapelle Saint Martin

 

Maison à pans de bois

 

    Hôtel Frappier Saint Martin

 

 

 

 

            Maison à pans de bois                     Hôtel Frappier Saint Martin

 

CHâteau                   Eglise Saint Carrd'Heuc

  Château des Barons de DONZY                           Église Saint Carrad'Heuc

 Et....

EPEAU

 La Chapelle des Brosses

          L'Abbaye de l'Épeau                                      La Chapelle des Brosses

 

Le Commandeur

                       

 

            

    Le Moulin du Commandeur                 Le Moulin de Maupertuis - Site internet